Un projet pour

TOUTES & TOUS 22 CÔTES D'ARMOR programme

Le conseil départemental est une assemblée politique qui met en œuvre les compétences et les responsabilités que les lois de décentralisation lui ont confiées. Pour nous, dans les Côtes-d’Armor, cette assemblée doit prendre en compte les urgences sociale, climatique et environnementale et porter une parole politique de gauche, de progrès social, de développement local, d’émancipation citoyenne et de démocratie.

Aussi nous devons définir les grandes lignes de ce projet politique pour les années 2021 à 2027, dessiner les défis qui nous font face, affirmer nos priorités, décrire nos moyens d’action, imaginer une démocratie plus participative.

Les enjeux pour

TOUTES & TOUS 22 CÔTES D'ARMOR programme

En aggravant les fractures sociales, territoriales et générationnelles, en fragilisant nos organisations, en accentuant les injustices, la pandémie a définitivement révélé les limites, voire les impasses des logiques économiques et financières libérales, qui ignorent tout de nos réalités quotidiennes. Elle a aussi aggravé fortement les fractures qui existent dans notre société, élargi le fossé entre riches et pauvres, stigmatisé certaines générations, isolé et fragilisé encore plus une partie de la population.

Elle a mis  en évidence le rôle incontournable de certaines filières trop longtemps négligées voire méprisées et des métiers “non télé-travaillables” (aide à la personne, alimentation locale et circuits courts, métiers du soin et du lien, ripeurs, livreurs, fonctionnaires des collectivités territoriales). Enfin, elle a renforcé nos convictions en faisant la parfaite démonstration de l’importance des solidarités dans notre société et de la construction d’une économie durable et solidaire, d’une écologie plus présente dans les lieux de décision politique, associative et entrepreneuriale.

La crise sanitaire, la crise écologique et la crise sociale nous imposent de transformer dès à présent nos modes de décisions et de fonctionnement, dans chacun des domaines de compétence du Conseil départemental.

Fort de ces constats, nous identifions 9 enjeux prioritaires auxquels nous devons répondre par des politiques publiques, autour du “Bien vivre, bien grandir, bien manger, bien vieillir”. 

Il nous faudra par ailleurs agir auprès de l’Etat afin qu’il engage un processus de consultation citoyenne sur la question de la Bretagne à 5 départements. Sujet distinct de celui de l’Assemblée Unique de Bretagne et de la place du département, qui mérite débat et nécessite au préalable une évaluation institutionnelle et démocratique de ses conséquences par les services de l’État en lien avec les élu.es des collectivités locales, départementales et régionale de Bretagne et des syndicats représentatifs des fonctionnaires territoriaux. Il nous faudra enfin s’inscrire, avec les autres collectivités, dans une démarche concertée pour revendiquer une nouvelle étape de décentralisation, décentralisation dont la crise du COVID a démontré l’urgente nécessité.

Nos priorités pour

TOUTES & TOUS 22 CÔTES D'ARMOR programme

Soigner, préserver, protéger, accompagner, éduquer, démocratiser et aménager sont les verbes que nous conjuguerons dans chacune de nos politiques publiques, faisant des Côtes d’Armor un département exemplaire écologiquement et socialement, vers un modèle de justice, d’égalité et de sobriété. Ces actions seront développées dans notre programme de mandature et de gouvernance, et illustrées par des exemples concrets. Nous les construirons avec les collectivités partenaires (communes, EPCI, région, Etat et Europe), leurs élu.e.s et les habitant.e.s. Les agents de la collectivité départementale, quotidiennement au service des costarmoricaines et des costarmoricains seront au cœur de la construction de nos politiques publiques. Leur expérience et leur présence sur le terrain sont fondamentales pour la réussite de notre projet politique.

Nos moyens d’actions pour

TOUTES & TOUS 22 CÔTES D'ARMOR programme

Le Conseil départemental dispose d’un large éventail de moyens d’actions. En tant qu’administration, il a à sa disposition tout un ensemble de services publics ainsi que 3.200 agents expérimentés. En tant que collectivité territoriale, il dispose de moyens financiers et fiscaux. Enfin, en tant qu’assemblée politique, il organise à l’échelle des Côtes d’Armor, le dialogue démocratique.
Il revient aux élu.e.s de faire de ces moyens de véritables outils au service d’un projet politique, en lien avec les autres collectivités territoriales et l’Etat, mais aussi et surtout, en lien avec les citoyen.ne.s engagés dans leur territoire.